Bienvenue

Vins en GROS et vin au DETAIL : une sélection de grands crus, un large choix de vins : Languedoc, Roussillon, Côtes du Rhône, Provence, Bourgogne, Bordeaux, Champagne, Italie, Espagne et de spiritueux : whisky, Cognac, rhum, vodka, eau de vie, liqueurs...

02/06/2018

La chronique et les Bonnes Affaires du caviste en juin

La chronique et les Bonnes Affaires du caviste en juin
Les millésimes se suivent...
Les millésimes se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est ce qui fait le sel de la vie. Chaque année est différente et si 2017 restera gravée dans nos mémoires comme le millésime de la chaleur et des baisses de rendement dans le monde viticole, 2018 a commencé avec un hiver froid et neigeux et se poursuit avec un printemps pluvieux et humide.

Cela rend le travail à la vigne particulièrement difficile pour les vignerons qui doivent faire très attention à ce que des maladies de type mildiou ne se propagent pas. Il ont également les plus grandes difficultés à circuler dans leurs vignes en raison de sols humides et très meubles qui ont pour conséquence d'immobiliser les tracteurs et rendre difficile la marche dans les rangs de vigne. Le côté positif est que les nappes phréatiques sont rechargées et les sols abreuvés d'eau.
Nous souhaitons force et courage à nos amis vignerons pour affronter cette période délicate.

Quand les médias s'emballent sur la pénurie de rosé !
Fin mai la presse, la radio et la télévision se sont déchainés avec une annonce sur une pénurie imminente de rosé pour l'été 2018. Que penser de cette emballement médiatique ? Certes le millésime 2017 a été plus faible en rendement dans l'ensemble des vignobles de France et du monde. Une baisse généralisée entre 20 et 30% selon les régions. Néanmoins, les deux grands producteurs de rosé sont la Provence et le Languedoc. Peu le savent, mais le Languedoc a largement dépassé la Provence en volume de production de rosé. 

Alors #pénuriederosé = #fakenews. On peut se poser légitimement la question : à qui profite cette avalanche d'informations plus ou moins réelles ? D'aucuns diront que la source est sûre et que le cours du vrac va augmenter en proportion. Mais que nenni car les achats du grand négoce sont faits depuis longtemps et les tarifs ont déjà augmenté.

Concrètement, si la consommation de rosé augmente, elle est compensée par l'augmentation constante de production en Languedoc depuis plusieurs années. D'autres régions françaises leur emboitent le pas, mais également les pays étrangers, comme l'Italie ou l'Espagne. Donc nous aurons peut-être moins de choix sur certains rosés historiques et connus, mais d'autres nouveaux les remplaceront. Alors rassurez vous il y en aura pour tout le monde et votre caviste vous garde du stock pour les fêtes et soirées de cet été !!!

Les coups de cœur du caviste en juin
Pour égayer l'ambiance humide qui perdure, le caviste vous propose ses coups de cœur avec un rosé qui nous vient du Pic Saint Loup, un chardonnay du sud élevé en demi-muid et un vin septentrional plein de fraicheur qui nous vient des crus du Beaujolais.

  • Domaine de LA COLOMBETTE - IGP Pays d'Hérault - chardonnay - blanc 2015
  • Château de LA SALADE - AOC Pic Saint Loup - Rosa-Rosae - rosé 2017
  • Domaine de SERMEZY - AOC Brouilly - Saint Pierre - rouge 2016

En Bonnes Affaires pendant tout le mois de mai
et à l'achat dans nos caves à Mauguio et Montpellier 
à prix réduits !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire