Bienvenue

Vins en GROS et vin au DETAIL : une sélection de grands crus, un large choix de vins : Languedoc, Roussillon, Côtes du Rhône, Provence, Bourgogne, Bordeaux, Champagne, Italie, Espagne et de spiritueux : whisky, Cognac, rhum, vodka, eau de vie, liqueurs...

26/12/2019

Comment le champagne fait-il des bulles ?

Comment le champagne fait-il des bulles ? Le pétillant Guilhem vous explique...
Dans notre Sélection Premium 2019-2020 nous proposons une série les bons conseils du caviste pour bien choisir et consommer dans les meilleures conditions possible ses vins, spiritueux et champagne. Mais alors d'où viennent les bulles du champagne ?

Qu'est-ce que l'effervescence ?
L'existence de bulles dans le vin autrement appelée effervescence n'est ni une découverte, ni une invention, mais un phénomène naturel qui est présent dans les vins. A la fin du XVIIème siècle les Champenois, soucieux de mieux conserver et transporter leurs vins, les mirent en bouteille plutôt qu'en tonneaux. C'est d'ailleurs Louis XV qui autorisa par décret le transport du vin en bouteilles et permit ainsi le développement de la vente du vin, notamment à l'export. 
L'effervescence ainsi enfermée dans les flacons se révéla dans les verres. Ce fut un succès immédiat auprès des consommateurs.

Abbaye d'Hautvillers en Champagne

Une histoire de bulles qui a plus de 500 ans
Si l'on remonte dans le temps, les premières bulles dans le vin sont apparues au XVIème siècle à Limoux dans l'abbaye des moines bénédictins de Saint Hilaire. A la fin du XVIIème siècle Dom Perignon, moine de l'Abbaye d'Hautvillers près d'Epernay y exerce en tant que cellérier-intendant.
Il rapporte la méthode de Limoux et créée alors la méthode champenoise qui a ensuite eu le développement et le succès que l'on connait.

Mais comment l'effervescence se produit-elle ?
L'effervescence des premiers temps était naturelle et non maitrisée avec un résultat assez variable selon les millésimes. Il fallut la persévérance des moines et ensuite des maîtres de chais, puis des oenologues pour parvenir au niveau d'excellence d'aujourd'hui. C'est à force d'observer que l'on a compris l'exigence d'assembler des raisins ayant une bonne aptitude à la prise de mousse, faire le tirage en mars au moment de la remontée des températures, et bien sûr mettre le vin dans des bouteilles résistantes et bien fermées pour éviter la casse ou l'ouverture inopinée des bouchons sous la force de la pression.

Bulles et CO2 sont l'alchimie du champagne
L’œnologie est la science du vin et c'est avant tout une branche de la chimie. Les bulles du champagne sont du gaz carbonique CO2 produites par la réaction de la fermentation qui transforme le sucre en alcool, autrement appelée la fermentation alcoolique. Pour l'élaboration actuelle du champagne on aide la nature en suscitant la bulle de manière manuelle. La réaction se produit grâce à l'ajout de levure et de sucre au vin qui suscite l'effervescence. On appelle cette technique la méthode traditionnelle ou champenoise.

La bulle au service de l'excellence et de la fête
Dans le monde entier la bulle est synonyme d'excellence et les vins qu'elle fait pétiller sont vraiment au service de la fête. C'est le résultat d'un long et passionné travail des hommes et des femmes qui réalisent ces grands vins de champagne pour notre plus grand plaisir.

Le conseil du caviste

Pour bien choisir ses bulles parmi la multitude de champagnes en provenance de cette belle région de l'excellence française, rien de mieux que de demander conseil à son caviste.

Un large choix de champagnes à découvrir 
dans nos caves de Mauguio Fréjorgues et Montpellier 
avec le conseil et le service en plus

#champagne #bulles #effervescence #conseil #caviste #montpellier

Aucun commentaire:

Publier un commentaire